Hoaxes et légendes urbaines commerciales

Dans ce monde d’information, la manipulation est devenue monnaie courante. Voilà l’anatomie d’un Hoax (légendes urbaines, canular potentiel) sur la toile.

L’accès à l’information n’a jamais été aussi abondant. Des millions de blogueurs nous informent, tous les jours, et souvent de manière très qualitative par rapport aux analyses journalistiques dites « classiques ».

Pour autant, il nous arrive souvent de lire des informations, généralement orientées contre une société commerciale, avec photo à l’appui d’histoire d’un internaute qui a vécu une mésaventure avec tel ou tel service.

Cette histoire généralement révoltante, est relayée en boucle sur des dizaines voir des centaines de blogs, qui considèrent que cette information est importante à médiatiser. Sans bien sûr, ni contacter le dénonciateur, ni les services commerciaux en question.

C’est là où blogueur rime avec rapporteur, voit mystificateur, sans le savoir de son propre grée. Le problème derrière cela c’est que des sociétés commerciales perdent des clients, juste pour un radotage amplifié mécaniquement.

Comme le dit l’oncle de Peter Parker, « Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités ». Et il semble que certains blogueurs n’ont toujours pas pris la mesure de leurs mots.
Si le blogging devient une activité de désinformation, il continuera à alimenter les sarcasmes des « journalistes » de profession. Et ils auront raison.

Voilà un exemple, qui me semble tout à fait parlant : c’est l’histoire d’un mec, qui a eu une mésaventure véridique ou fictive, mais des blogs la relate, sans même se poser, et poser à leur lectorat, la question de la véracité des faits.

L’histoire originale a été postée sur :
http://www.regretsy.com/2012/01/03/from-the-mailbag-27/

Et voici quelques différents rapporteurs (page uno de Google uniquement) :
http://blog.h2a.lu/actualites/histoire-de-paypal-et-un-violon/
http://korben.info/paypal-massacre-un-violon-sans-verifier-son-authenticite.html
Et la version courte de type « j’ai lu ce qu’un mec a lu » :
http://www.lorfdotnet.com/2012/01/04/paypal-massacre-violon-sans-verifier-son-authenticite-korben/
Et la version la plus courte de type « commentaire du commentaire du mec qui a lu ce qu’un autre a raconté » : http://sebsauvage.net/links/?qjPwGw

Si l’on fait des abstractions inexactement déterminées comme une réalité, cette réalité, devint une vérité vraie, dans l’inconscient collectif des lecteurs et donc de leur entourage. Et c’est là que nait potentiellement un Hoax de plus.

Bonne Année 2012 !

No Comments

Post a Comment