Est-ce le début de la fin des revenus publicitaires en ligne ?

Un article très intéressant de NOAM COHEN pour le  New York Times viens de paraître. Il explique la réticence de Google à travers Chrome d’accepter des plug-in, et tout spécialement les « bloqueurs de publicité ».

Il se trouve que le plug-in de Wladimir Palant, Adblock Plus, est numéro un chez Firefox.

Sa popularité est non démentie, et du coup, le navigateur Google Chrome et donc Google voit d’un très mauvais œil l’ajout de ce plug-in à leur propre navigateur.

Cela revient peu ou prou à scier la branche où ils sont cramponnés depuis une décennie. Malgré les justifications hasardeuses de certaines personnes de chez Google, et leur antijeu sur le sujet, il semble que la partie soit perdue d’avance.

L’article :  New York Times > In Allowing Ad Blockers, a Test for Google

1 Comment
  • Marc

    22 février 2015 at 10 h 43 min Répondre

    Je pense que c’est plutôt le début de l’apogée des revenus publicitaires.

Post a Comment